Les métiers de la petite enfance

58 votes : 4.4
Le monde de la petite enfance est, à la fois, un domaine qui regroupe un bon nombre de métiers différents et un secteur professionnel qui recrute. Que ce soit pour s'occuper de l'éducation des enfants, leur apporter des soins, assurer leur garde ou les protéger, il existe de nombreux postes différents. Des recrutements ont lieu chaque année.
 
La vocation pour travailler avec des enfants et/ou s'occuper des nourrissons est bien sûre essentielle, mais d'autres qualités personnelles et professionnelles sont requises selon le poste qui sera occupé : patience, créativité, organisation, compétences relationnelles, esprit d'équipe… Certains professionnels choisiront de travailler dans les lieux d'accueil collectifs comme les auxiliaires de puériculture, les agents de crèches, les directrices de crèche, les ATSEM (Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles), les éducateurs de jeunes enfants, d'autres dans les lieux d'accueil individuels, comme les assistantes maternelles ou les auxiliaires parentales.
 
Pour exercer dans le secteur professionnel de la petite enfance, une grande variété de formations permet d'avoir accès aux métiers. La plupart des métiers de la petite enfance sont accessibles par la formation initiale pour les jeunes étudiants ou par la formation continue pour adultes souhaitant opérer une reconversion professionnelle.
 
Les centres de formation à distance viennent compléter l'offre pédagogique des écoles en présentiel. Ces centres permettent de se préparer à des concours pour travailler dans la fonction publique par exemple ou bien de se former en vue de l'obtention d'un diplôme indispensable pour travailler dans le secteur de la petite enfance (exemple : CAP AEPE).

 

Les domaines de la petite enfance

 
Chacun pourra décider de s'orienter plutôt :
 
  • Vers des métiers de soin aux petits : auxiliaire de puériculture, infirmière puéricultrice, pédiatre ;
  • Vers des métiers d'éducation : éducateur de jeunes enfants, éducateur spécialisé ;
  • Vers des métiers d'animation et de garde : assistante maternelle, animateur, auxiliaire parentale, agent de crèche ;
  • Vers des métiers de protection de l'enfance : moniteurs éducateurs.
  • Vers des métiers d'étude du comportement et d'aide au développement de l'enfant : psychologue de l'Éducation Nationale.

ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles)

 
Les Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles, ou ATSEM sont fonctionnaires de la Fonction Publique Territoriale. Les ATSEM assistent les enseignants auprès des enfants des écoles maternelles. Une journée de travail peut comporter des missions très variées comme l'accueil des petits en début de journée, l'accompagnement pour des gestes de propreté (aller aux toilettes, se laver les mains), l'encadrement en classe ou en cours de récréation, l'accompagnement et la surveillance pendant divers moments de la journée du petit enfant (prise des repas, sieste, activités pédagogiques…), l'entretien et l'aménagement des locaux.
 
Principalement occupé par des femmes, le métier est accessible sur concours et permet à l'ATSEM de seconder une institutrice ou un instituteur en école maternelle comme stagiaire et d'être titularisé après un an de période de travail probatoire, devenant alors fonctionnaire de la catégorie C de la filière médico-sociale.
 
Avec un effectif national d'environ 60 000 ATSEM et une demande de recrutement constante pour remplacer, notamment, les départs à la retraite, le métier recrute sans cesse et est ouvert aux femmes et aux hommes, même si ces derniers sont encore en minorité.
  ATSEM

Auxiliaire de Vie Scolaire (AESH)

 
L'Accompagnant d'élèves en Situation de Handicap (AESH) est un auxiliaire de la vie scolaire qui s'occupe de l'aide humaine auprès d'élèves handicapés pour leur permettre d'accéder à plus d'autonomie dans leur quotidien.
 
On définit trois grands types d'intervention de l'AESH dans les écoles : l'aide humaine individuelle ou collective et l'aide humaine mutualisée.
 
Avant de devenir Accompagnant d'élèves en situation de handicap, il faut avoir validé le diplôme d'État Accompagnement Éducatif et Social (DEAES) option inclusion (diplôme spécifique pour le métier créé en 2016).
 
Le travail prend en charge des enfants de la maternelle au lycée, afin de permettre à tous les élèves en situation de handicap de réussir leur scolarité. Recruté sous contrat de droit public de 3 ans renouvelable une fois, l'AESH pourra ensuite signer un CDI.
 
En accompagnant les enfants, l'AESH aide notamment l'élève à acquérir l'autonomie dans les gestes de la vie quotidienne, les apprentissages (scolaires, sportifs, culturels…) et les activités en société, garantissant ainsi à chaque enfant dont il s'occupe une meilleure harmonie dans son quotidien et une aide précieuse dans l'apprentissage.
  L'Accompagnant d'élèves en Situation de Handicap

Assistante Maternelle

 
L'Assistante Maternelle ou « Nounou » garde souvent les petits enfants à son domicile et doit pour cela avoir reçu un agrément obligatoire de la PMI (Protection Maternelle et Infantile) pour l'exercice de son métier à son domicile. Les petits ont généralement moins de 3 ans et la nounou peut en accueillir jusqu'à 3.
 
Si elle travaille souvent à son domicile et à son compte, elle peut aussi exercer au sein d'une crèche municipale, d'une crèche familiale en tant que salariée ou au sein d’une Maison d’Assistantes Maternelles (MAM).
 
Dans une journée de travail, l'assistante maternelle veille aux enfants dont elle a la garde : elle les accueille, leur prodigue les soins essentiels, veille à leur sécurité, les accompagne dans les jeux éducatifs ou les promenades en extérieur, s'occupe des repas et veille sur eux pendant les siestes. Elle est également amenée à communiquer avec les parents pour les informer des progrès de l'enfant et des éléments marquants de la journée. Toutes les personnes qui ont la vocation pour ce métier doivent suivre une formation obligatoire afin d'obtenir leur agrément.
 
Environ 85 % des nounous travaillent chez elles et les parents sont toujours en recherche de personnes sérieuses, aptes à recevoir leur enfant pendant leur journée de travail. Dans certaines communes, il faut réserver longtemps à l'avance pour avoir une place et faire garder son enfant par une personne de confiance. Le métier d'assistante maternelle est donc un secteur qui recrute et qui s'ouvre par ailleurs de plus en plus aux hommes.
  L'Assistante Maternelle

Auxiliaire parentale


Une auxiliaire parentale travaille au domicile des parents. On parle aussi de nourrice à domicile. Elle assure la garde d'enfants généralement âgés de 3 mois et jusqu'à 10 ans. Elle peut assurer la garde d'enfants dans une seule famille, ou bien effectuer une garde partagée pour deux familles.
 
Ses missions sont d'aider les parents à s'occuper des enfants et les remplacer en leur absence en s'occupant de la gestion de l'emploi du temps de l'enfant : aide aux devoirs, accompagnement pour les activités extra scolaires, préparation des repas, accompagnement lors de déplacements, travaux ménagers liés aux enfants (assurer la propreté des chambres, aérer, nettoyer la cuisine) assurer leur sécurité et veiller sur les tous petits pendant la sieste, donner le bain aux petits.
 
Ce métier de Service A la Personne (SAP) est une profession salariée. Contrairement à l'assistante maternelle qui accueille des enfants chez elle, l'auxiliaire parentale va travailler au domicile de ses clients, à savoir les parents des enfants dont elle devra s'occuper.
 
Aucun diplôme n'est exigé, mais une formation solide sur la petite enfance est conseillée afin de pouvoir rassurer les parents et obtenir un réel savoir-faire dans le métier. Ce métier est ouvert aux jeunes de la formation initiale comme aux adultes salariés ou demandeur d'emploi qui souhaite opérer une reconversion professionnelle.

  auxiliaire parentale

Agent de crèche

 
Exerçant au sein d'une crèche ou d'une halte-garderie et s'occupant d'encadrer des petits enfants de 0 à 3 ans, l'agent de crèche aussi appelé Auxiliaire de crèche a de nombreuses missions au sein de ces établissements.
 
Il est notamment le garant de la sécurité des petits que les parents confient à l'établissement. Il s'occupe aussi de veiller à la socialisation de chaque petit en vue de son entrée ensuite à l'école maternelle. Il veille à l'hygiène et aux besoins physiques de l'enfant, notamment l'alimentation. Il les aide à acquérir de plus en plus d'autonomie dans leur quotidien, tant pour les déplacements, que pour se vêtir ou se nourrir.
 
L'Agent de crèche anime également des jeux d'éveil et/ou des ateliers d'expression, toujours en accord avec les directives pédagogiques du lieu d'accueil où il exerce.
 
L'Agent de crèche est aussi responsable de la propreté des lieux et s'assure du bon état et de la propreté du matériel et des lieux de vie.
 
Même si la formation n'a pas de caractère obligatoire, elle reste cependant fortement recommandée pour acquérir les savoir-faire nécessaires et le comportement adéquat face à des petits enfants. Généralement, on peut accéder au métier après avoir validé un CAP AEPE (Accompagnant Éducatif Petite Enfance) ou un BP JEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse de l'Éducation Populaire et du Sport).
 
D'autres voies peuvent mener au métier d'Auxiliaire de crèche comme le BEP Carrières Sanitaires et Sociales. Dans tous les cas, il faut avoir la vocation pour travailler auprès de nourrissons et de petits enfants.
 
L'accès au métier peut se faire à tout âge et l'exercice d'Agent de crèche pourra être un tremplin vers d'autres métiers de la petite enfance.

  crèche

Éducateur de Jeunes enfants

 
L'EJE ou Éducateur de Jeunes Enfants est un professionnel de la petite enfance qui s'intéresse particulièrement à l'éducation. Il travaille avec des enfants de moins de 7 ans et participe à leur initiation à la vie en société en proposant toutes sortes d'activités pédagogiques.
 
L'Éducateur de Jeunes Enfants exerce soit en crèche, dans des haltes-garderies, mais aussi auprès d'enfants en difficulté (handicap, problèmes sociaux et familiaux), dans des structures spécialisées ou des hôpitaux. L'EJE travaille souvent en étroite collaboration avec une équipe pluridisciplinaire (puéricultrice, auxiliaire de puériculture) afin de favoriser l'épanouissement de l'enfant en lui apprenant, notamment, les règles de vie en société.
 
Pour devenir Éducateur de Jeunes Enfants, il faut valider le Diplôme d'État d'EJE après 3 ans de formation post-bac.
  EJE

Animateur petite enfance

 
L'Animateur Petite Enfance travaille principalement dans les lieux d'accueil d'enfants à partir de 3 ans et peut donc travailler aussi bien dans une crèche, une école maternelle ou une école primaire. L'Animateur Petite Enfance intervient également auprès des centres de vacances pour enfants, des établissements médicaux, des établissements évènementiels.
 
Il propose des animations sportives et imagine des activités ludiques afin de participer au développement de l'enfant tant sur le plan intellectuel que social ou affectif. Les activités proposées se font en solo, mais aussi en groupe ainsi que les animations sportives, permettant ainsi à l'enfant de développer ses capacités de confiance et de partage en groupe. L'Animateur petite enfance contribue aussi à aider les enfants à devenir autonomes et à apprendre à vivre en groupe dans une certaine harmonie.
 
L'Animateur petite enfance joue un rôle pivot entre l'enfant, les parents, les professeurs et, dans certains cas, les équipes de certaines professions médicales, qui lui permet d'instaurer un climat de confiance.
 
L'Animateur ou l'Animatrice petite enfance a également des missions plus administratives comme des travaux de secrétariat et des missions d'accompagnateur (exemple : durant les repas, les sorties, les activités).

  L'Animateur Petite Enfance

Auxiliaire de puériculture

 
L'Auxiliaire de puériculture travaille souvent en étroite collaboration avec une puéricultrice ou un(e) pédiatre. Il ou elle peut exercer ses missions en crèche, dans une maternité privée ou publique, au sein d'un hôpital.
 
Majoritairement féminine la profession consiste à prendre soin des nourrissons et petits enfants de moins de 3 ans. Le métier d'auxiliaire de puériculture consiste à veiller à l'hygiène des petits et à leur sécurité en maintenant les lieux et les équipements en bon état de propreté et de sécurité. Changer les bébés, s'occuper des repas, veiller sur eux pendant les temps de siestes, s'occuper des soins d'hygiène, les faire participer à des activités… sont les grandes missions de l'Auxiliaire de puériculture qui peut aussi aider la puéricultrice lors de prise de température, de soins (pansements, médication sur les conseils de la puéricultrice ou de la pédiatre).
 
L'Auxiliaire de puériculture aime les enfants et leur apporte soutien, affection et consolation lorsque cela est nécessaire, notamment pour les enfants malades. Elle doit faire preuve d'une grande disponibilité pour son travail et être à l'écoute des besoins des enfants.
 
L'exercice de ce métier passionnant se fait après validation du DEAP (Diplôme d'État d'Auxiliaire de Puériculture). Pour ce faire, il faut suivre une formation d'auxilaire de puériculture de 10 mois dans une école spécialisée, autrement appelée IFAP (Institut de Formation d'Auxilaire de Puériculture). Pour pouvoir intégrer l'un de ces établissements il faut réussir le concours d'entrée.

L'Auxiliaire de puériculture peut évoluer dans sa carrière et devenir Assistante Médicale ou bien, poursuivre ses études pour devenir Puéricultrice. Inversement, devenir auxiliaire de puériculture avec un cap petite enfance est possible en faisant une edmande d'équivalences, tout comme une reconversion professionnelle pour devenir auxiliaire de puériculture avec une VAE.
  L'Auxiliaire de puériculture

Puéricultrice

 
La puéricultrice ou infirmière puéricultrice s'occupe de nourrissons et d'enfants en bas âge qu'ils soient bien portants ou malades. Elle assure le lien entre le petit et sa famille et a pour principales missions de soigner, informer mais aussi former et éduquer.
 
Elle est amenée à travailler en milieu hospitalier mais aussi à l'extérieur. Si elle est spécialiste du développement de l'enfant, elle peut établir un diagnostic santé et aider à améliorer son développement. Elle se fait seconder par une auxiliaire de puériculture dans son travail quotidien et peut travailler avec une équipe pluridisciplinaire (médecin, pédiatre, pédopsychiatre). Elle peut conseiller les parents, apporter des soins au nourrisson ou à des enfants malades (administration de traitements, pansements, etc.).
 
Pour devenir infirmière puéricultrice, il faut suivre une formation spécifique dans une école agréée par le ministère de la Santé, laquelle sera sanctionnée par un DE (Diplôme d'État) d'infirmière puéricultrice. La formation se compose de cours théoriques et pratiques avec des stages pour la partie enseignement clinique.
 
Le métier de puéricultrice est un métier qui recrute sans cesse car le besoin en personnel qualifié dans les métiers de la petite enfance est très important, avec un taux de natalité toujours élevé en France.
  infirmière puéricultrice

Directeur/Directrice de crèche – Directeur/Directrice EAJE

 
Aujourd'hui appelé Directeur EAJE ou Directeur d'Établissement d'Accueil du Jeune Enfant, le directeur de crèche est à la fois un très bon gestionnaire et une personne passionnée par le secteur de la petite enfance.
 
La Directrice EAJE supervise les salariés de la crèche et coordonne les différentes activités de la structure. Elle officie donc en tant que manager d'équipe et reçoit les parents au sein de l'établissement. La gestion de l'établissement comprend notamment le suivi du budget, l'achat d'équipement, les recrutements et les opérations de formation des personnels administratifs et éducatifs, le suivi pédagogique et l'organisation du bien-être des enfants…
 
Le Directeur ou la Directrice de crèche est également en relation constante avec des partenaires institutionnels de la petite enfance ou des acteurs de la vie locale (mairie, conseil régional…).
 
Faire respecter l'hygiène et la sécurité au sein de l'établissement est aussi l’une des nombreuses missions du Directeur de crèche.
 
Il ou elle pourra travailler dans une crèche mais aussi des structures multi-accueils pour enfants, des centres de PMI ou des haltes garderies.
 
Un Directeur EAJE peut exercer dans le secteur privé ou bien dans l'une des fonctions publiques (Fonction Publique Territoriale, Fonction Publique Hospitalière, Fonction Publique d'État).
 
L'accès au métier peut se faire après une expérience professionnelle de 3 ans comme puéricultrice ou EJE. Il faut donc avoir validé l'un des diplômes suivants : Diplôme d'État de puéricultrice ou DE d'Éducateur de Jeunes Enfants.
 
Dans un premier temps et pour avoir le temps de bien assimiler les différentes missions d'un Directeur, le candidat débutera comme Directeur Adjoint dans une crèche ou un établissement d'accueil des enfants.
 
Le directeur EAJE pourra évoluer ensuite vers un métier de coordinateur qui lui permettra de superviser plusieurs crèches.

  Directeur EAJE

Pédopsychiatre

 
Le métier de pédopsychiatre intéresse autant les hommes que les femmes. Cette spécialité de la psychiatrie s'intéresse spécifiquement aux troubles psychologiques chez l'enfant. Cela peut concerner des maladies mentales ou des troubles que l'on trouvera chez certains enfants ou adolescents (dépression, autisme).
 
Le pédopsychiatre va d'abord poser un diagnostic lors d'un premier contact, puis il utilise la parole pour analyser et trouver des solutions. En tout dernier recours, il peut, pour certaines maladies s'appuyer sur un traitement médicamenteux. Les troubles qu'il est amené à rencontrer sont notamment des troubles de l'alimentation chez l'adolescent (boulimie ou anorexie), l'hyperactivité chez l'enfant, la dépression, l'autisme, les troubles du comportement en général chez les enfants et adolescents (troubles compulsifs par exemple).
 
Il travaille en collaboration avec les parents afin d'établir conjointement un projet thérapeutique. Il peut consulter directement à l'hôpital s'il est rattaché à un service. Il peut aussi travailler auprès d'un Centre Médico-Psychologique (CMP), ou un Centre Médico-psychopédagogique (CMPP). Le pédopsychiatre peut avoir son cabinet privé et y recevoir sa clientèle.
 
Pour devenir pédopsychiatre, il faut faire environ 12 années d'études. En effet, après des études de médecine, le candidat se spécialise tout d'abord en psychiatrie (Diplôme d'Études Spécialisé). Après ce diplôme, il suit une formation pour se spécialiser dans la psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent.
 
Le pédopsychiatre peut être fonctionnaire de la fonction publique hospitalière (FPH) s'il exerce dans un hôpital public, mais il peut également choisir de travailler dans le secteur privé en devenant pédopsychiatre en libéral.

  pédopsychiatre

Pédiatre

 
Le pédiatre est le médecin qu'il faut consulter pour les nourrissons et les enfants en bas âge. Il a donc une spécialisation en néonatalogie et en développement de l'enfant et de l'adolescent. Il connait toutes les pathologies infantiles et assure leur prévention et/ou leur traitement.
 
Il pourra assurer le suivi d'un enfant dès sa naissance et s'assurera que le petit n'a pas de pathologies ou d'anomalies psychiques ou anatomiques. Il pratique les vaccinations obligatoires telles que mentionnées par les autorités médicales. Il administre les traitements adaptés aux nourrissons et jeunes enfants. Il peut intervenir directement dans une maternité ou bien assurer le suivi de sa clientèle à son cabinet. Les pédiatres ont souvent un cabinet privé et assurent des consultations dans les services maternité de façon ponctuelle.
 
Il est le spécialiste des maladies infantiles mais s'il décèle, au cours d'une consultation, des troubles spécifiques qui nécessitent une visite chez un spécialiste particulier, il pourra orienter les parents chez un confrère (exemple : orthophoniste pour un trouble du langage).
 
Il a également un rôle de conseil auprès des parents des nourrissons et des petits enfants et pourra les conseiller sur l'hygiène de vie du petit et son alimentation.
 
60 % des pédiatres sont des femmes et c'est un secteur en forte demande d'effectif. La formation d'origine peut parfois freiner les jeunes qui souhaitent entrer rapidement dans la vie active car les études sont longues. Il faut, après le cursus classique de médecine, choisir la spécialité pédiatrie pour valider un DES en pédiatrie (Diplôme d'Études Spécialisées) ce qui fait environ 11 années d'études.
 
Cependant, le métier permet de bien gagner sa vie, d'être sûr de trouver un poste et surtout d'exercer un métier passionnant auprès des jeunes enfants.

  pédiatre